06/06/2006

Panorama x 3

Trompe moi
s’il te plait. Sinon je te tue, je t’ai vu, je t’ai vu, dis pas n’importe quoi au pire je te verrai, d’accord, ok, tant pis, mange moi dans ta gueule.
(je m’épilerai bientôt, bisous)
_

Tout de suite en arrivant je me suis pissée dessus. Et comme si ça ne suffisait pas.
J’ai explosé devant plus d’un million de personnes, dans ma tête. Ils m’ont remercié, il y en a même qui faisaient chanter. Tant pis.
Nous ne faisons donc plus rien demain l’humain est mort, je voudrais t’aime… mais, encore plus tard, je descends les marches de l’escalier, un breton précise à 5h.
Dans trois heures je me réveille si d’ici là je suis vraiment endormie.
_

Tout ce dont j’ai besoin c’est des étagères qui puissent me porter un peu plus haut que toutes mes simagrées. Et si tu veux pas m’en acheter je monterai sur une chaise pour me clouer les mains et les cheveux. Qu’est ce qu’ils diront les invités ? Un peu de saucisson ? Un peu de saucisson ? Un peu de saucisson ? Un peu de saucisson ? Avoue que ça te gène, tu diras rien j’m’en fais pas, ok. Je ferai de la chanson à fille. Mon amoureux m’abandonnait c’est comme s’il avait signé Versailles pendant que je dormais, en effet, la moitié de mon corps appartient à un Certain Clément. Repeat Repeat Clément ooh Clément. L’hémophile est proie des vampires l’Allemagne m’aidant j’ai tout révolutionné dans ta vie, crois moi. Jesuis celle. Circonspecte d’être la cause de vos conséquences.


J’ai été détestable comme toujours.

18:49 Écrit par JE T'EMME | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.